English

Infolettres

Alertes fiscales

Check out our newsletters that provide advice on topics that are important to both individuals and businesses!


Malgré la pandémie, le marché immobilier canadien est en plein essor, tant au niveau des prix des maisons que des ventes. Selon les statistiques de l’Association canadienne de l’immeuble, le nombre de ventes en mars 2021 a atteint le niveau le plus élevé jamais enregistré, et l’indice des prix des maisons MLS a augmenté de 23,1 % en avril 2021, mesuré sur une base annuelle.


Au début du mois de juin, la plupart des Canadiens ont rempli leur déclaration d’impôt sur le revenu des particuliers pour l’année d’imposition 2020 et ont reçu un avis de cotisation (ADC) décrivant leur situation fiscale pour cette année. Ceux qui recevront un remboursement s’en réjouiront ou, moins heureusement, ceux qui recevront une facture fiscale s’acquitteront du montant dû. Ces deux groupes de contribuables sont ensuite susceptibles d’oublier les impôts jusqu’à ce que le moment de la déclaration de revenus revienne au printemps 2022. Le fait est, cependant, que le milieu de l’année est un moment très propice pour évaluer sa situation fiscale pour l’année en cours et c’est particulièrement une bonne idée pour les contribuables qui ont reçu un remboursement important ou une facture d’impôt à payer.


Au cours de la dernière décennie, les règles régissant les prêts hypothécaires au Canada ont été modifiées à plusieurs reprises, chaque fois pour imposer des exigences plus strictes aux emprunteurs potentiels. La dernière modification en date concerne le « test de résistance hypothécaire », qui impose des exigences en matière de revenu et de solvabilité aux emprunteurs potentiels, dans le but de s’assurer qu’ils seront en mesure de gérer (et de rembourser) leur dette hypothécaire, maintenant et à l’avenir. Le changement entre en vigueur le 1er juin 2021.


À l’heure actuelle, la plupart des Canadiens ont produit leur déclaration de revenus pour l’année d’imposition 2020. Plus précisément, au 17 mai 2021, l’Agence du revenu du Canada (ARC) avait traité un peu moins de 27 millions de déclarations de revenus des particuliers pour 2020. Un peu plus de 16 millions de ces déclarations ont donné lieu à un remboursement au contribuable, tandis qu’environ 6,6 millions de contribuables ont reçu une facture pour des impôts supplémentaires à payer.


Il est triste de constater que, chaque année, des milliers de Canadiens sont victimes d’arnaques où des fraudeurs prétendent être des représentants du gouvernement fédéral. Malheureusement, dans la plupart des cas, l’argent perdu n’est pas retrouvé.


Au début de la pandémie, lorsque l’état d’urgence a été déclaré dans l’ensemble du Canada, le gouvernement fédéral a introduit un certain nombre de programmes pour offrir de l’aide financière et du soutien aux particuliers et aux entreprises.

Au fur et à mesure que la pandémie a progressé, ces programmes ont été prolongés et des révisions ont été faites pour accommoder les circonstances sociales et économiques changeantes. Dans le dernier budget fédéral, de tels changements additionnels ont été apportés et un tout nouveau programme a été annoncé.


Le programme de Sécurité de la vieillesse est le seul aspect du système de retraite canadien qui ne demande pas une contribution directe des bénéficiaires de prestations du programme. Plutôt, le programme de SV est financé grâce aux recettes fiscales générales et l’admissibilité pour recevoir la SV est fondée uniquement sur la résidence canadienne. Toute personne âgée de 65 ans et plus et qui a vécu au Canada pendant au moins 40 ans après l’âge de 18 ans est admissible à recevoir la prestation maximale. Pour le deuxième trimestre de 2021 (avril à juin), la prestation mensuelle maximale est de 618,45 $. 


Pour la majorité des Canadiens, la date limite pour la production de déclaration de revenus des particuliers pour l’année d’imposition 2020 était le vendredi 30 avril 2021. (Les travailleurs autonomes canadiens et leurs conjoints ont jusqu’au mardi 15 juin 2021 pour produire leur déclaration.) Dans le meilleur des mondes, le contribuable, ou son représentant, aura préparé une déclaration complète et sans erreur, produite à temps et l’Agence du revenu du Canada émettra un Avis de cotisation indiquant que la déclaration est « acceptée telle que soumise », ce qui signifie que l’ARC est d’accord avec l’information remplie et le résultat fiscal obtenu par le contribuable. Bien qu’il s’agisse du résultat que tous espèrent, celui-ci peut dérailler de bien des façons.